Les potins du boulingrin n°7

C’est le moment des fruits de mer

Sur place ou à emporter, la saison des fruits de mer bat son plein.
Huîtres, langoustines, crabes, crevettes, palourdes et moules rivalisent de fraîcheur et chatouillent les papilles.

Comment s’y retrouver dans ces dénominations de produits si spécifiques ?
Un petit cours d’ostréiculture vous intéresse t-il?
Les lieux de production sont nombreux, pour en citer les plus connus : la Normandie, la Bretagne, l’Ile d’Oléron, mais également le bassin d’Arcachon et de Thau en Méditerranée.

Il existe deux types d’huîtres : les plates (d’origine française) et les creuses (d’origine japonaise) arrivées sur le marché suite à la très forte diminution de la production des plates.
La production française (90% de la production européenne) est de 130000 tonnes par an, dont 98% d’huîtres creuses.

On distingue deux modes d’élevage différents : « pleines mer » avec un goût plus salé et plus soutenu et « claires » qui bénéficient d’une finition en bassin d’affinage en eau moins salée de durée variable.

Les Plates :
Leur calibrage est exprimé de « 000 » (env.120g) à « 6 » (env.20g); au Boulingrin vous trouvez de la Plate de Belon 0 (env. 80g) très apprécié par les amateurs pour son goût de noisette très prolongé en bouche.

Les Creuses :
Leur calibrage est exprimé en numéros, l’échelle va de « n°0 » (plus que 151g) au « n°5 » (30-45g) ; au Boulingrin vous trouvez de la n°2 (86-110g) et de la n°3 (66-85g).

Pour faciliter le tout, il existe 4 mentions complémentaires pour les creuses :
Huîtres fines : indice de remplissage compris en 6,5 et 10,5
Huîtres spéciales : indice de remplissage supérieur à 10,5
Huîtres fines de claire : affinées au moins un moins en claire (20 huîtres au m2)
Huîtres spéciales de claires : affinées au moins deux mois en claire (10 huîtres au m2)

Si vous n’avez pas tout compris, ne vous inquiétez pas, Amiour a fait son choix pour vous, et vous pouvez lui faire confiance !
Bonne dégustation !

EDITO

Chers Clients et Amis du Boulingrin,

La Brasserie du Boulingrin a fêté un double anniversaire !

Une première bougie pour le nouvel emplacement, et oui, cela fait déjà UN AN que nous avons déménagé et inauguré les nouveaux lieux !!

Un quart de siècle d’aventure « boulingrinoise » pour moi, je suis arrivé à Reims en août 1989 avec le rêve un peu fou de « rendre aux rémois » leur Boulingrin.

Ce rêve est devenu une véritable passion partagée avec l’ensemble de l’équipe depuis de si longues années. Jean-Pierre en fait partie depuis le premier jour, Denis nous a rejoints quelques mois après et petit à petit s’est constituée cette équipe que vous connaissez si bien.

Même les visages qui vous manquaient après le déménagement, sont revenus au Boulingrin. Vous êtes très nombreux à être ravis d’avoir retrouvé avec Francine et Julie cette touche de féminité qui nous manquait à tous.

Mais cette belle aventure n’aurait aucun sens ni intérêt sans VOUS !

Quel bonheur pour nous de vous retrouver si régulièrement et si fidèlement avec vos habitudes et aussi vos exigences qui nous obligent de nous remettre en question encore et encore….

Soyez très sincèrement remerciés pour votre fidélité et amitié.

Bernard Victor-Pujebet
Comments are closed.